Comment choisir le statut de votre entreprise ?

| Écrit par Dion Gauthier & associé le lundi, 06 juillet 2015.

Comment choisir le statut de votre entreprise  ?

Vous songez à vous lancer en affaire? Vous êtes propriétaire d’une petite entreprise et vous vous questionnez sur le statut de votre entreprise? Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver lorsque l’on hésite entre l’incorporation et l’enregistrement de son entreprise. Tout d’abord, il est important de vous poser quelques questions sur la nature de votre entreprise afin de vous guider dans votre choix.

  • Êtes-vous le seul propriétaire dans votre entreprise? 
  • Quel est votre secteur d’activité?
  • Offrez-vous un service ou fabriquez-vous un produit?
  • Êtes-vous régi par des lois et règlements d’un ordre professionnel ou autres associations?
  • Planifiez-vous d’avoir des employés?
  • Planifiez-vous d’acheter des actifs dans le cadre des opérations de votre entreprise?
Plusieurs professionnels vous suggéreront de vous incorporer, d’autres de vous enregistrer ou d’opérer avec une société en nom collectif. Plusieurs options s’offrent à vous et  il n’est pas forcément toujours clair de savoir quelle sera la meilleure. Voici ici quelques éléments à prendre en considération afin d’être certain de faire le bon choix pour votre entreprise:
  • S’incorporer coûte beaucoup plus cher par rapport à s’enregistrer. C’est un point important à considérer si vous avez des ressources limitées au démarrage de votre entreprise.
  • Les obligations de tenir des états financiers à jour sont plus grandes et plus onéreuses pour une entreprise incorporée.
  • Contrairement à certaines croyances, vous êtes personnellement responsable des impôts, taxes et déductions à la source de votre entreprise, et cela même si vous êtes incorporé.
  • Si vous êtes incorporé, vous n’êtes pas éligible à la déduction pour petite entreprise si vous êtes considéré comme une entreprise de prestation de services personnels. 
  • Les dépenses admissibles en tant que travailleur autonome sont traitées de façons similaires à l’entreprise incorporée.
  • Les règles des biens amortissables sont plus strictes pour les entreprises enregistrées que pour les entreprises incorporées.
  • Les bénéfices générés par l’entreprise enregistrée sont taxés au taux d’impôt personnel du propriétaire. Tandis que les dividendes sont taxés au petit taux s’ils demeurent dans les livres de l’entreprise incorporée.

Il est donc bien important de réfléchir en tenant compte de votre situation et de vos enjeux avant de faire un choix et de peser le pour et le contre pour en tirer les meilleurs avantages possible. En suivant ces conseils et en vous posant ces questions en amont, vous y verrez certainement mieux pour faire la part des choses. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter l’un de nos spécialistes, nous nous ferons un plaisir de vous guider dans le choix de votre statut d’entreprise.

Tous droits réservés © 2014-2017 Dion Gauthier et Associé inc.